Saison 2,
57 MINS

Business unusual – avec Michaël Monney (Niptech podcast)

avril 03, 2020

Le 11 mars 2020, l’épidémie de Covid-19a qui a débuté fin 2019 en Chine devient pandémie, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Le monde s’est arrêté depuis: des mesures politiques sans précédent continuent d’être annoncées en Europe, en Asie et en Amérique avec un risque de récession avéré et l’inconnu qui s’offre à nous.

Grâce à l’innovation et aux technologies de l’information, les petites/moyennes/grandes entreprises se préparent au changement de paradigme: comment conclure des affaires sans contact humain ? La transformation digitale fournit des éléments de réponse. 

Tour d’horizon des solutions déployées dans le domaine des biens de grande consommation avec Michaël Monney, podcaster passionné de nouvelles technologies – au micro de Niptech podcast depuis 2010 déjà! – et Marco Brienza, 2 experts des fast moving consumer goods (FMCG) pour couvrir les secteurs Food et Non food. Cet épisode un rien spécial est diffusé conjointement sur Airccelerate & Niptech podcasts.

Points échangés avec Michaël:

Le diagnostic…

Les trends…

Et quelques solutions!

  • (MB) Pas facile de vendre alors qu’on ferme boutique… il y a les solutions e-commerce bien sûr, mais le développement d’un site ne suffit pas: encore faut-il gérer la promotion et la logistique. C’est ce que propose l’agence Spoutnik avec https://myshop.team/ 
  • (MB) Découvrez Roadz.app l’application pour transporter les marchandises aux 4 coins de la Suisse
  • (MM) l’initiative romande pour soutenir les enseignes locales qui ont dû fermer boutique: https://local-heroes.ch/
  • (MB) La pharmacie en ligne Fracción, basée au Chili, fait le lien entre ordonnance à scanner en ligne et médicaments mis à disposition via un réseau de pharmaciens indépendants, ou simplement livrés à domicile.
  • (MB) Rebake, la marketplace japonaise qui rassemble 100 boulangeries pour gagner des ventes et éviter le gaspillage.

Une citation inspirante pour conclure

“L’autorité d’un seul homme compétent, qui donne de bonnes raisons et des preuves certaines, vaut mieux que le consentement unanime de ceux qui n’y comprennent rien.”

Galilée, mathématicien (1564)

Scroll to top